Partagez | .
 

 (miro) ∇ benvenuto all'inferno bastardo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

∇ INSCRIT LE : 01/03/2014
∇ MESSAGES : 11
∇ CRÉDITS : Angel Dust(avatar)

MessageSujet: (miro) ∇ benvenuto all'inferno bastardo   Jeu 13 Mar - 4:01

 
Miro Sperandei
If you're the flame, I Kerosene
nom: Sperandei. prénom: Miro. âge: trente-six ans date et lieu de naissance: 4 Septembre à Florence. nationalité: Italien. métier/études: Avant de se retrouver à l'asile, Miro était un grand criminel et un grand frère sur-protecteur. traits de caractère: C'est plutôt étrange avec Miro, il est autant Naïf qu'agressif, tout comme il est protecteur et mystérieux. Il ne faut malgré tout ne pas lui faire confiance. Il est manipulateur et profiteur. Ce n'est pas pour rien qu'il est où il est. Il est tout de même porteur d'un grand coeur, même s'il le cache derrière une telle arrogance. L'explication est simple, il est jaloux. Ceux qui savent s'atirrer sa confiance connaitra l'homme le plus doux du monde au toucher un peu trop léger pour la carrure qu'il a. statut matrimoniale: Il ne dévoile rien, aussi dure que de la roche, il ne sait pas s'attacher à une femme. Il ne connait pas le sens des termes entourant l'amour. groupe: écrire ici.
Les grandes lignes du dossier de Prénom
Il se dit psychopathe, mais la question reste : L'est-il vraiment ou n'est-il que le gamin qui a perdu son modèle de neutralité? + Il est le centre d'une famille de trois. Il y avait Alvaro, le grand frère, décédé quelque part entre l'âge de dix-huit ans et un trafique de drogue. Plus jeune que lui, il y avait Falco, décédé des mains de Miro il y a de cela, quoi environ deux ans. + Entre Miro et Falco, les membres de l'établissement, disent que Miro est le plus dangereux, le plus perturbé psychologiquement, atteint de plusieurs troubles et surtout un être des plus instable. En réalité, vu son agitation et son incapacité à se contrôlé, fait de lui le moins dangereux. Falco, malgré qu'il soit décédé reste le plus dangereux puisqu'il agit dans un calme des plus olympien. + Malgré son penchant pour le meurtre de femme, il est tout de même un homme de coeur. Il a ses standards et il n'est pas réellement prêt à arracher la vie à nouveau. Depuis qu'il a tué son frère, il essaie de reprendre contrôle de son dérapage et apporte une toute autre attention à la gente féminine. + Avant son arrivée à l'institut, il était défiguré. Dieu seul sait comment il est arrivé avec un visage en parfait état. Personne ne connait son état précédent. Du moins l'état de son visage, puisqu'il n'a plus besoin de porter ce masque de respiration. + Son père a été écorché vif devant lui et son petit frère par une femme brune âgé dans la trentaine avec laquelle le paternel trompait la marâtre. Ils en ont été traumatisé et ils ont mal tourné. + Il a tenté de se suicider à plusieurs reprises, sans réussir, pourquoi? Trop de raisons, mais jamais parce qu'il avait peur. Il se fou un peu de sa vie. + Il ne lèvera plus la main pour tuer, seulement pour faire mal, pour faire souffrir. Il ne prend pas plaisir à tuer, il n'y prend plus plaisir, donc il ne fait que pourrir la vie des gens. + Il entend des voix dans sa tête, il se parle et se répond. Il n'a pas sa langue dans sa poche, s'il a quelque chose à dire, il va le dire sans même se soucier des conscéquences. + toc, habitudes, information importante, annecdote. + toc, habitudes, information importante, annecdote. + toc, habitudes, information importante, annecdote. + toc, habitudes, information importante, annecdote. + toc, habitudes, information importante, annecdote. + toc, habitudes, information importante, annecdote. +
pseudo/prenom@écrire ici + âge@écrire ici + pays@écrire ici + d'où nous connais-tu@écrire ici + commentaires@écrire ici + dernier mot@écrire ici

_________________
Breathe in the light I’ll stay here in the shadow Waiting for a sign, as the tide grows Higher, and higher, and higher And when the nights are long All those stars recall your goodbye, your goodbye  ❖ OUBLIVION.


Dernière édition par Miro Sperandei le Mar 29 Juil - 21:25, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

∇ INSCRIT LE : 01/03/2014
∇ MESSAGES : 11
∇ CRÉDITS : Angel Dust(avatar)

MessageSujet: Re: (miro) ∇ benvenuto all'inferno bastardo   Jeu 13 Mar - 4:02


Je pourrais vous dire que l'histoire est troublante.


i belong to here where no-one cares and no-one loves
no light no air to live in a place called hate the city of fear

Florence, ah Florence, le paradis de la famille, le nid familiale, le nid que j'ai quitté tout de même assez vite avec Falco. Alvaro, lui, je n'en parlerai pas tout de suite. J'ai vécu assez longtemps avec ma mère et mon père. Ma mère était un ange, une vraie perle. Elle n'a jamais manqué au besoin de ses trois garçons, c'est toujours le paternel qui n'arrivait pas à nous cerné correctement. Mon père à commencer à s'éloigner de nous quand j'atteins l'âge de dix ans et Falco sept ans. Pourquoi ? Je vous ai dis que j'avais un frère aîné? Vrai? Et bien imaginez vous que cet enfoiré c'est mit dans la merde et il s'est retrouvé prit dans un trafique de drogue qu'il n'a pas su contrôlé. Il a été retrouvé mort quelque part sous un pont à l'écart de Florence. Il n'avait que dix-huit ans, mais il a joué les cons et s'est fait tué. Dès l'annonce, le jour suivant, mon père c'est mit à s'éloigner, à laisser ma mère dormir seule, pleurer. Elle n'était pas souvent seule, puisque j'allais la rejoindre pour la consolé, pour la calmé, maudissant mon père d'être en train de se saoulé ou je ne sais pas quoi! Falco, lui ne s'était pas rendu compte de grand chose, je n'ai jamais compris pourquoi, mais on aurait dit qu'il s'en foutait complètement. Quelques années plus tard, mes dix-sept ans, ce fut le plus beau cadeau à avoir! Je découvre mon père dans le lit d'une autre avec mon petit frère de quinze ans au bout du bras. Il n'était pas dans une belle posture. Il nous hurlait de partir, mais j'en ai décidé le contraire, jusqu'à ce que cette garce débarque pour le tuer, l'écorché, le décapité, tout ce que vous voulez, mais c'était horrible. J'eus le temps de m'enfuir avec Falco sur le dos. Quelques mois plus tard, Falco dormait, pas moi. Je m'étais rendu à la chambre de ma mère pour voir comment elle allait. Elle avait une arme enfouis dans sa bouche prête à tiré. Elle me vit, une larme coula et elle appuya sur la détente. Je m'empressai d'allé la voir et lui retirai l'arme de la bouche. Il n'y a que moi qui connaisse la vérité. Selon mon frère, elle s'est fait abattre par cette folle qui a torturé notre père. S'il l'avait su, il aurait fait comme elle. Mon frère est devenu tout ce que j'avais, personne n'avait le droit de l'approcher, de le toucher. Ça n'a pas pris tant de temps, mais je suis devenu fou. J'ai vu mon père et ma mère mourir et cette garce est toujours en vie et quelque part dans l'univers. Je m'étais mis dans l'idée de la retrouver et de la tuer, de la faire souffrir comme elle nous a fait souffrir. Falco est embarqué sans même réfléchir, il était même plus excité que moi. Ça ne m'a jamais inquiété. On a pourchassé les femmes de la trentaine et brune et les avons assassinée dans l'espoir d'assoupir cette soif de vengeance sans jamais vraiment réussir. Nous avons passé des années en Italie, à faire le tour du pays pour la trouver, changeant constamment de mode à chaque fois. On était malin, prêt à ne pas se faire prendre. Pendant de longues années sur les routes... Mais le point centrale, notre point d'attache a toujours été Florence.


Thousand armies couldn't keep me out
See I've come to burn your kingdom down

Hae duae provinciae bello quondam piratico catervis mixtae praedonum a Servilio pro consule missae sub iugum factae sunt vectigales. et hae quidem regiones velut in prominenti terrarum lingua positae ob orbe eoo monte Amano disparantur. Haec ubi latius fama vulgasset missaeque relationes adsiduae Gallum Caesarem permovissent, quoniam magister equitum longius ea tempestate distinebatur, iussus comes orientis Nebridius contractis undique militaribus copiis ad eximendam periculo civitatem amplam et oportunam studio properabat ingenti, quo cognito abscessere latrones nulla re amplius memorabili gesta, dispersique ut solent avia montium petiere celsorum. Quibus occurrere bene pertinax miles explicatis ordinibus parans hastisque feriens scuta qui habitus iram pugnantium concitat et dolorem proximos iam gestu terrebat sed eum in certamen alacriter consurgentem revocavere ductores rati intempestivum anceps subire certamen cum haut longe muri distarent, quorum tutela securitas poterat in solido locari cunctorum.


put the mask back on Don't take it off till everbodies gone
Don't let them see the real you If your secrets cant stay silent All those rumors might just end up being true

Hae duae provinciae bello quondam piratico catervis mixtae praedonum a Servilio pro consule missae sub iugum factae sunt vectigales. et hae quidem regiones velut in prominenti terrarum lingua positae ob orbe eoo monte Amano disparantur. Haec ubi latius fama vulgasset missaeque relationes adsiduae Gallum Caesarem permovissent, quoniam magister equitum longius ea tempestate distinebatur, iussus comes orientis Nebridius contractis undique militaribus copiis ad eximendam periculo civitatem amplam et oportunam studio properabat ingenti, quo cognito abscessere latrones nulla re amplius memorabili gesta, dispersique ut solent avia montium petiere celsorum. Quibus occurrere bene pertinax miles explicatis ordinibus parans hastisque feriens scuta qui habitus iram pugnantium concitat et dolorem proximos iam gestu terrebat sed eum in certamen alacriter consurgentem revocavere ductores rati intempestivum anceps subire certamen cum haut longe muri distarent, quorum tutela securitas poterat in solido locari cunctorum.

_________________
Breathe in the light I’ll stay here in the shadow Waiting for a sign, as the tide grows Higher, and higher, and higher And when the nights are long All those stars recall your goodbye, your goodbye  ❖ OUBLIVION.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(miro) ∇ benvenuto all'inferno bastardo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» VISIT THE NEO INFERNO
» Berlioz - Benvenuto Cellini
» Mise à jour (ENFIN !!!) de la distro de INFERNO Records !!!
» Hector BERLIOZ - Benvenuto Cellini dirigé par John Nelson
» Joyeux Anniversaire Miro Gronau !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
echo house ::  :: les premiers pas-